fred.g-sl.net

Gestionnaire d'énergie solaire DC

pour chauffe eau électrique:


        La consommation d’un chauffe-eau électrique n’est pas négligeable et ne manque pas de se faire ressentir sur la facture de régulation en fin d’année. Dans le contexte actuel de notre époque les économies d’énergie ne sont pas à occulter. Pour ce qui est d’une installation complète reliée au reseau et posée par un professionnel n’est pas non plus à la portée de tout le monde.

        J’ai donc pensé à un compromis en alimentant directement la résistance de mon cumulus avec du courant continu fourni par quelques panneaux photovoltaïques dans un budget tout à fait raisonnable.


        Bien entendu, il faut prendre en considération que l’ensoleillement varie au cours des saisons, il est donc peu envisageable de ne raccorder le chauffe-eau électrique uniquement aux panneaux solaires d’où la nécessité d’un dispositif de gestion permettant un raccordement au reseau électrique traditionnel et de préférence de façon automatisé. De ce fait, on pourrait être tenté de penser qu’utiliser le fil pilote qui permet habituellement d’actionner le contacteur « jour/nuit » pourrait être la solution la plus simple pour contrôler les contacteurs du gestionnaire, ce qui n’est pas totalement dépourvue de sens puisque les calories produites durant la journée ne seront pas à produire la nuit. La sonde du cumulus se chargera d’interrompre la chauffe une fois la température définie atteinte.


Synoptique de principe non fonctionnel

        Pour ma part j’ai opté pour une solution plus restrictive pour la plage horaire du raccordement au reseau en intégrant une horloge programmable, électronique bien sûr, pour pallier aux éventuelles coupures ainsi elle ne se dérègle pas. Elle est donc programmée pour activer les contacteurs la nuit pendant les heures creuses mais sur une période nettement plus courte permettant ainsi de solliciter davantage les panneaux solaires.

        Il n’est évidemment pas nécessaire d’avoir fait 5 années d’études pour fabriquer un gestionnaire, un contacteur de puissance avec deux contacts normalement fermés (NC) et deux autre normalement ouverts (NO), une horloge programmable, un commutateur 2 ou 3 positions (découplage du reseau pour n’utiliser que le solaire, marche automatique), une alimentation 5 Volts pour alimenter les LED , le voltmètre DC et l’Ampèremètre qui permettent d’estimer rapidement la puissance fournie par les panneaux photovoltaïques.

        Et la sonde dans tout ça ? C’est un point important qu’il ne faut pas négliger car la plupart des sondes qui sont fournies avec le chauffe-eau ne sont pas conçues pour fonctionner avec du courant continu, elles ont un pouvoir de coupure assez faible et se dégradent si elles sont utilisées dans des conditions pour lesquelles elles ne sont pas prévues. Dans ce cas il faut utiliser les contacts de la sonde dans la partie commande ou les utiliser pour piloter un contacteur de puissance destiné à cesser d’alimenter la résistance lorsque la température maximale désignée par la sonde est atteinte.